Portrait

Bechara El-Khoury,
prix Louis Ganne 2021 – 22

Catégorie Musique chantée

Compositeur et poète franco-libanais Bechara El-Khoury est né à Beyrouth (Liban) en 1957.

Pianiste de formation, Bechara El-Khoury débute ses études musicales à Beyrouth en 1969 et devient maître de chapelle à l’église Saint-Élie d’Antélias. En 1979, il se perfectionne à Paris auprès de Pierre Petit (composition et orchestration) et s’établit en France.

Marqué par l’histoire de son pays natal, il compose une trilogie libanaise avec sa première symphonie, Les Ruines de Beyrouth (1985), son premier poème symphonique, Le Liban en flammes (1980) et le Requiem pour orchestre (1980), dédié aux martyrs de la guerre.

Sa musique, teintée de résonances moyen-orientales et empreinte de modernité, porte un message d’amour, d’espoir et se révèle parfois une description violente du monde contemporain (New York Tears and Hope, achevé en 2005, en hommage aux victimes du 11 septembre 2001). Entre tensions harmoniques, tendance atonale, élans lyriques et moments de calme rêverie (Dark mountain, concerto pour cor et orchestre, 2008, création pour David Guerrier et l’Orchestre national de France dans le cadre du Festival Présences), Bechara El-Khoury dévoile toute une palette de couleurs poétiques (Les Fleuves engloutis pour orchestre, 2001, commande de Radio France ; Autumn pictures, concerto pour clarinette et orchestre, 2010, création par Patrick Messina et l’Ensemble orchestral de Paris ; Quatre poèmes pour flûte, 2015).

Source : cdmc.

Découvrez les portraits des lauréats

Nous connaître

À découvrir !

L’expo du Musée Sacem consacrée au Comité du cœur

Nos actions

Auprès des membres
de la Sacem

Auprès des associations

Les prix

Benoît Sitzia, prix Claude Arrieu 2022

Découvrir le portrait

Benoît Sitzia,
prix Claude Arrieu 2022