Portrait

Mikaël Vigneau,
prix Francis Baxter 2012

;

Né d’une famille modeste, Mikaël est le seul à pratiquer la musique. De gamin qui cachait sa passion, il devient héros de son collège et de sa région en enchaînant les concerts et les plateaux de télévision. Puis, quelques années plus tard c’est en studio aux côtés de Stomy Bugsy, avant de collaborer avec des artistes venus d’univers variés (Corneille, Jessy Matador, Ishtar Alabina, Willy William, Collectif Métissé…) que Mikaël décidera de lui aussi se tourner vers une carrière solo.

C’est ainsi qu’à l’été 2016, pour la première fois de sa jeune carrière, il se lance dans l’écriture, la composition, l’interprétation et la réalisation d’un album. Inséparable de son accordéon, sa marque de fabrique, il construit un univers coloré, des harmonies hybrides sur lesquelles il pose des textes bien frenchy, écrits à hauteur d’homme dans un style très actuel.

Apporter de la nouveauté au registre de la chanson française sans craindre d’assumer ses racines ! c’est le propre d’une musique qui se veut authentique, populaire. Un qualificatif qui lui colle parfaitement à la peau et qui fait déjà se soulever les foules à chacun de ses concerts qui n’aime rien tant que de réunir le plus de générations possibles autour de ses chansons. Populaire, oui, pour le meilleur !

Mikaël Vigneau (détail)

« Je me souviens de cette belle cérémonie comme si c’était hier ! Très honoré d’avoir reçu ce prix Francis Baxter en 2012. Une belle journée où beaucoup de rencontres et de partages musicaux ont vu le jour ! »

— Mikaël Vigneau

Crédits photos : Mikaël Vigneau par Amélie Tauziède.

Nous connaître

Fonds de secours d’urgence #Covid19

Le Comité du cœur engagé aux côtés des sociétaires Sacem 

À découvrir !

L’expo du Musée Sacem consacrée au Comité du cœur

Nos actions

Auprès des membres
de la Sacem

Auprès des associations

Les prix

Découvrir le portrait

Thérèse Fournier
prix du Comité du cœur 2020