Portrait

Ludovic Beier,
prix Francis Baxter 2007

;

Ludovic Beier, né en 1978 a ce don du phrasé qui le place directement dans la sphère du jazz. Loin de se cantonner à un seul registre, l’accordéoniste doté d’une dimension de compositeur rare, ouvre largement l’horizon de son instrument.
Musicien, auteur, compositeur et arrangeur il écrit activement dans le domaine de l’illustration musicale (Kapagama/Universal Music), du cinéma (Timgad) et télé (Joséphine Ange Gardien, Échappées Belles, etc.), de la chanson (Guy Marchand, Sanseverino…).

Il s’est fait connaître grâce à son association avec le guitariste Angelo Debarre, avec qui il a enregistré cinq albums, dont un accueillait le chanteur Sanseverino, puis une tournée avec Thomas Dutronc (Manoir de mes Rêves). C’est au cours de tournées et de concerts qu’il fera des rencontres déterminantes : James Carter, Joe Lovano ou Tom Scott. Le « Frenchie » joue régulièrement aux États-Unis se produisant même à deux reprises au prestigieux Carnegie Hall, en compagnie de Toots Thielemans, Herbie Hancock et Eliane Elias en 2006, puis avec le Django AllStars en 2018. C’est aussi un habitué du SF Jazz de San Francisco, du estival de Newport ou encore du club new-yorkais Birdland.

Avec une carrière riche d’expériences et d’échanges, il n’est pas surprenant que son talent ait charmé la diva américaine Melody Gardot et le crooner Guy Marchand, pour qui, il réalise et signe les compositions et arrangements de son dernier opus « Né à Belleville » en 2020.

Prix Gus Viseur 2005, il reçoit le prix Francis Baxter en 2007. Artiste Génération Spedidam 2015. Nouvel Album « Made In Black », 2021.

Crédits photos : D. Laloue.

Nous connaître

Fonds de secours d’urgence #Covid19

Le Comité du cœur engagé aux côtés des sociétaires Sacem 

À découvrir !

L’expo du Musée Sacem consacrée au Comité du cœur

Nos actions

Auprès des membres
de la Sacem

Auprès des associations

Les prix

Découvrir le portrait

Thérèse Fournier
prix du Comité du cœur 2020